La sandia: Mexico à Toulouse

Depuis un certain apéro dinatoire, j’avais furieusement envie de trouver un restaurent mexicain authentique et, hourra: c’est chose faite! Voici donc un article plein de couleur pour présenter certainement le meilleur resto mexicain de la ville rose, j’ai nommé: La Sandia (traduction pour les malchanceuses qui ont fait allemand ^^: la pastèque). 

Ce resto est tenu par deux dames mexicaines très pêchues qui n’hésite pas à te causer espagnol avec force de tutoiement et de bonne humeur: dépaysement assuré! Au niveau des plats, les deux fois où nous y sommes allé, nous avons choisit une entrée à partager: guacamole et nacchos ou bien chaussons aux fleurs de courgettes, tentés la deuxième fois et complètement délicieux!

Pour les plats, le « Mexico de Luxe » offre un bon compromis puisqu’on y retrouve plusieurs spécialités: fajitas, enchilladas et co.

Le resto propose aussi de trés bon cocktails (pas chers) Margaritas, Pina Colada, Tequila sunrise…

  

On peut aussi y déguster des plat un peu moins texmex comme le « Pollo de Mole », poulet et sauce aux nombreuses épices et au cacao. (!)

En ce moment, la déco est très Dia de los Muertos: ambiance squelette et color mania!

Et attention à la tuerie: ça ne donne rien en photo mais ce gâteau « Pastel de tres leches » (aux trois laits) est démentiel!!! Bon d’accord, j’adore le lait à la base, ce qui contribue sûrement à ce gros coup de coeur^^! Pour la culture G, en cherchant sur le net, j’ai trouvé que c’était en fait un gâteau supra populaire au Mexique, c’est donc un cake imbibé aux trois laits : lait, lait concentré sucré et buttermilk (lait fermenté style yaourt). Et bien le résultat est moelleux, humide et frais… un délice!

Voilà! Et cherry on the cake:  une addition plus que raisonnable (dans les 25/30 euros pour cocktail-entrée partagée-plat-dessert). En résumé, c’est vraiment un resto que je recommande pour une soirée sympa entre poteaux. =)

xoxo

 

La cuisine Vietnamienne de rue (dans nos rues) : Bat Bat

Ca faisait un moment que je cherchais un resto de soupe asiatique à Toulouse, à défaut, je me rabattais sur les soupes… Picard (pas mauvaises soit dit en passant) : Ramen japonaise ou Khao Soi thaïlandaise… Et bien hourra, j’ai finalement trouvé le Phở vietnamien en restaurant, grâce à ma cop L!Attention piment inside!

Donc mes complices et moi-même nous sommes rendus au restaurant Bat-Bat ce weekend. Le concept est de servir de la nourriture de rue Vietnamienne mais façon occidentale: un peu comme un fast-food, on commande au comptoir et on choisit les boissons dans un rayon comme au self. L’ambiance est très occidentale avec quelques touches de déco asiatiques, les serveurs sont français, finalement j’ai trouvé que c’était un peu comme on était invité chez des copains bobo toulousains fan de cuisine vietnamienne. Et ce n’est pas une critique: ça change!

Comme dans un fast-food, on peut choisir à emporter ou sur place, nous avons opté pour la seconde option et nous avons mangé dans la cave en briquette typique sous le restaurant.

Coté boissons, une citronnade (très citronnée) et mon coup de coeur: un thé vert aux perles de jasmin qui sentait vraiment comme de la fleur de Frangipanier, une odeur que je n’avais plus senti depuis notre voyage de noce à Bali, (il n’en fallait pas plus pour que je succombe ^^)!

  

Dans l’assiette (ou plutôt dans le bol), nous avons opté pour les Bo Bun (grosses salades complètes au nems ici), des brochettes de boeuf haché et une soupe Pho pour moi.

  

Brochettes de boeuf la lot & Pho au boeuf et saté (épicé)

Salade Complète Bo Bun aux nems au porc (on peut ajouté en supplément 2 nems, chose à faire je pense pour ceux qui ne sont pas ultra fan de salade)

Niveau avis, mes complices sont restés mitigés (trop de verdure d’après eux et ils ne sont pas trop trop fan de plats asiatiques à la base, disons-le), mais moi j’ai adoré mon Pho au boeuf Saté (même si j’avais la bouche un peu en feu à la fin ^^) ! Le Bo Bun m’a bien plu aussi (mais comme toutes les salades, c’est plutôt un plat que j’aime déguster quand il fait chaud) mais les brochettes bof en comparaison.

Dans tous les plats, j’ai trouvé une richesse démente au niveau des aromates frais utilisés, vraiment une explosion de saveurs dont je n’ai pas l’habitude: soja, coriandre, menthe, oignons nouveaux… Les épices étaient au top aussi : gingembre, cannelle, cacahouètes et plein de trucs inconnus…

Comme à chaque fois dans les resto asiatiques, on a zapé les desserts qui ne sont pas vraiment à notre gout. Même s’il y avait quelques desserts occidentaux à la carte (Gateau au chocolat, Carot Cake…).

Voilà, pour les aventuriers du gout qui ont envi de manger « sur le pouce », une adresse originale que je recommande et qui me donne vraiment envie de repartir en Asie!!

xoxo

Le Fil à la Une (ou le resto avec des bons burgers dedans)

L’autre jour nous avons testé un resto de renommée plutôt branchouille à Toulouse: le « Fil à la Une », près de la place Esquirol.

Dans une ambiance animée de bistrot sans prétention, la viande est vendue au poids, les burgers sont énormes et les frites maison délicieuses.

Burgers simple ou double cantalou, bacon, morille et foie gras, de quoi bien se ravitailler ;)

Fait agréable: les bouteilles sont vendues à la ficelle, on ne règle que ce que l’on consomme.

Pour le dessert, on m’avait conseillé de prendre leur banoffe (qui est une tuerie) mais j’ai préféré choisir le café gourmand qui reste à ce jour, le meilleur café gourmand que j’ai pu manger à Toulouse. (Je suis fan de café gourmand by the way)

Au menu du café gourmand: un coeur fondant au chocolat chaud, une petite salade d’allumettes de fruits à la vanille et le célèbre bannoffe qui est effectivement extra bon. C’était vraiment trois desserts de qualité qui nous ont été servis, chacun très fort en goût et faits maison: j’ai adoré!

Voilà vraiment une jolie découverte que je recommande  aux amatrices de burgers qui passent dans le coin ;)

(Lundi je commence le régime, ^^ et toi?) 

xoxoxox

Un restau dans une épicerie

Rendez-vous aujourd’hui dans une épicerie, au 34 rue des Filatiers, au fond de laquelle se cache un petit restaurant. J’avais envie de tester un nouveau resto pour un dîner en amoureux, j’ai donc fait confiance à Cityvox et j’ai bien fait!

       

La cuisine au 34 est d’inspiration sud-ouest revisité gastro sans trop de prise de tête: priorité au goût :)

Kir framboise, sangria blanche et mignardises d’apéro pour se mettre en bouche :)

En entrée, j’ai pris un gâteau chaud/froid aux écrevisses et Chérito une assiette ibérique dont il me parle encore ^^

   

Côté déco, c’est très sympa de manger dans une épicerie, entourés de curiosités culinaires et dans un décor de brocante.

En plat, on reste dans du sud-ouest avec un suprême de pintade aux épices pour moi et un axoa pour monsieur. La viande était très tendre, un régal!

Et pour finir, une panacotta fraise-rhubarbe pour tout le monde!

Bilan très positif donc pour ce petit resto qui change. Il me semble que nous avons payé 27euros apéro/entrée/plat/dessert.

A refaire!

ô Bali: le petit resto dépaysant

 Hello les gourmandes,

Aujourd’hui j’aimerais vous présenter ce petit restaurant indonésien où j’ai entrainé mes amis pour leur faire découvrir la cuisine typique de l’île des dieux (in loving memory de notre voyage de Noces). Balinais/Javanais je ne connais pas bien la limite en cuisine mais en tout cas, la musique dans le resto était bien balinaise! :-)

Bon, le diner à la bougie c’est très sympa pour une ambiance cosy, mais sur les photos à l’Iphone c’est pas terrible terrible…

En entrée, des beignets de légume ou des samoussas sont à l’honneur. 

En plat, on retrouve la sauce à la cacahouète, les fameuses brochettes et du riz frit!

La « salade de fruit » en dessert: une verrine de soupe de banane à tomber par terre (au sens figuré comme au sens propre vu que j’ai complètement renversé la mienne!) et une verrine de fruits exotiques frais.
Ou bien une crêpe de pâte de riz fourrée à la coco et une gelée à l’agar-agar (la couleur est naturelle apparemment! c’est de la feuille de jesaipluskoi). ^^

Les menus entrée-plat-dessert commencent de 19,5euros jusqu’à 24,5euros, c’est donc pas trop cher pour un bon repas bien copieux, donc si vous avez l’occasion, direction: ô Bali, rue Denfert-Rochereau à Toulouse!

 

*********************************

Sur ces bonnes paroles, je vous abandonne pour une semaine de vacances loin d’internet mais je penserai bien fort à vous entre deux sangrias! kiss kiss lov lov @++